J’ai très souvent remarqué qu’on parlait plutôt facilement de la masturbation infantile du très jeune enfant.

En fait, tant que ça peut passer pour une découverte du plaisir sans vraiment le rechercher consciemment, ça passe. Donc jusqu’à 4-5 ans, il semblerait que se tripoter la banane ou l’abricot c’est plutôt bien accepté, puisque pas dans un but masturbatoire, justement.

Ensuite vient la première masturbation, située apparemment vers 12 ans. Celle-ci est sale, bien entendu. Mais reconnue.

 

Mais lorsque je repense à mon parcours, je me souviens parfaitement m’être masturbée toute ma vie, que ce soit à 5, 8, ou 10 ans… j’ai longtemps pensé que ce n’était pas normal, qu’habituellement on traversait un désert masturbatoire total entre 5 et 11 ans, que j’étais la seule à m’être masturbée régulièrement durant ce laps de temps en général vide de plaisir solitaire.

QUIZ_Le-desert-dans-la-litterature_1064

 

Finalement, il y a de ça quelques années, lorsque j’ai réalisé que je pouvais parler de sexe avant des gens ouverts d’esprit (Oh oui!), j’ai compris qu’on était nombreux(ses) à avoir ressenti ça, à s’être senti seul et sale puisque pervers (ben oui, se tripoter consciemment en étant enfant, c’est forcément une déviance non?).

Alors oui, il y en a qui n’ont absolument aucun souvenir de ce type concernant cette période, mais nous, les autres, sommes finalement aussi nombreux que ces derniers!

 

Je dois d’ailleurs avouer que ma découverte du plaisir sous la douche a révolutionné ma vie.

kit-douche-douchette-support-3-jets-opiumOh, mon amour <3

Je n’ai jamais été aussi rapide pour aller me laver qu’une fois que j’ai découvert ce nirvana, vers 8-9 ans je crois. D’ailleurs on devrait transmettre ce « secret », c’est trop injuste de découvrir que certains de connaissent jamais ce plaisir intense, non?

Genre la Bible de la Masturbation. Avec la méthode de l’oreiller (découverte récemment en parlant avec des femmes, mais inefficace sur moi) (tristesse), celle de la douche (valable que tu ai un pénis ou un vagin, d’ailleurs), le plaisir possible en faisant du vélo/du cheval (Sex Intention RPZ), et d’autres contrées qui me sont encore inconnues (ou qui ne me viennent pas en tête actuellement)…

 

 

Mais attention hein, loin de moi l’idée de proposer des cours de masturbation ;)

Une réponse à Le désert masturbatoire (ou pas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>