Vous savez ce qui est à la mode ? One Direction et la fellation. Devant mon désintérêt flagrant pour les premiers, je vais parler de la seconde. J’avais vraiment envie de caser One Direction et Fellation dans la même phrase, en fait.

 

Je vais peut être casser un mythe mais : la fellation ce n’est pas du safe-sex !

sucette fellation

Non pas que le sperme que vous avalez va se muer en acide qui va fondre vos entrailles. Non. Par contre vous courrez le risque en ingurgitant du liquide séminal (donc pré-éjaculation) ou du sperme de vous chopper une sympathique petite IST voire le VIH. Il faut savoir que le pénis « mouille ».

Certains types vont mouiller plus que d’autres et parfois on ne le voit même pas et on ne le sent pas mais le liquide pré-séminal est là, le fourbe, et il se répand joyeusement sur votre langue, vos gencives et votre palais pendant que vous vous demandez si vous ne ressemblez pas trop à un poisson rouge . Donc, même si votre partenaire vous fait « Attends attends, retire-toi, je vais… » avant de baptiser vos draps ou votre tapis de salle-de-bain ou le jardin des voisins ou…même si votre partenaire n’éjacule pas dans votre bouche, le contact entre vos muqueuses et le liquide pré-séminal c’est un risque de pris.

Certaines pourront m’avancer que tant que l’on n’a pas de plaies dans la bouche, on ne risque rien. Sauf que les micro-coupures, on ne le détecte pas. Donc même si on fait un check-up de sa cavité buccale avant de s’adonner aux joies du stupre, on n’est pas à l’abri d’une contamination. Sans compter que les parois de l’intestin sont très perméables et qu’avaler du sperme accroît encore une fois les risques de transmission.

 

Et ne pensez pas que l’on peut se débarrasser des résidus en se faisant un bain de bouche ou en se brossant les dents. Non seulement c’est inutile mais ça peut augmenter les risques.

Quand vous vous brossez les dents, vous irritez vos gencives et pouvez créer de nouvelles plaies qui sont un peu l’équivalent des free-hugers pour les IST.

Idem, avant de voir son partenaire on peut avoir envie d’avoir une haleine fraîche façon pub Colgate mais sachez bien que se brosser les dents avant une possible fellation c’est la porte ouverte aux transmissions de cochonneries. Pas cool. Mieux vaut avoir une haleine de poney.

 

Ou utiliser une capote.

1321-istock-000001376887xsmall-s-

Oui oui, je sais « Du latex dans ma bouche !!». On y survit. Plutôt bien d’ailleurs parce qu’on n’a pas d’IST. Sérieusement, si les capotes parfumées existent, ce n’est pas pour rien. Si vous ne supportez pas le goût du latex, bien loin de celui de la chair humaine, vous pouvez toujours investir dans des capotes goût fraise, banane ou pina colada. Si si, ça existe. On attend toutes et tous le goût pizza avec impatience. Alors, certes, les sensations sont atténuées et la sensation de glisse est un peu altérée mais je pense que sucer en se disant qu’on ne va pas finir à l’hosto et se faire sucer en se disant qu’on ne représente pas de danger pour sa/son/ses partenaire(s) ça apporte aussi un plaisir supplémentaire.

Et puis on a le lubrifiant. Oui. Une fellation au lubrifiant. J’suis sérieuse hein. Ca glisse beaucoup mieux et si on ne salive pas trop, c’est un petit trick à retenir !

 

Alors là, j’en entends râler au fond de la salle à base de « Mais euh ! Il n’y a pas que la bite». Je vais parler de cunni aussi. Parce que le cunni…c’est la vie !

27f7a085592a906b0723e46e5a9cb34b

Donc, même si d’après tous les sites sida-infos service que l’on peut trouver, le cunni représente un risque minime de transmission de VIH, on peut se chopper une syphilis, une blénorragie ou une hépatite. Le risque est accru si vous léchez votre partenaire durant ses règles. Même en début ou fin de règles parce que le sang est un liquide contaminant et qu’il n’a pas besoin d’être en quantité importante pour l’être.

Donc là j’ai une solution : la digue dentaire. Oui, c’est moche, oui, a priori on doit avoir l’air ridicule. Mais non. Se retrouver avec une hépatite C parce qu’on avait peur de paraître bête avec sa digue dentaire, ça c’est ridicule. Se protéger c’est la grande classe. Toujours.

Si vous n’avez pas de digue dentaire, vous prenez une capote masculine ou féminine, vous découpez un carré et vous le placez de manière à recréer l’effet d’un tampon sur l’entrée du vagin de votre partenaire. Ou vous le placez devant votre bouche comme pour la digue dentaire.

 

Et puis n’oubliez pas, si ça commence à devenir sérieux (dans le sens où vous couchez régulièrement ensemble, en couple ou non, en exclusivité ou non) faites des tests ! A 2, 3, 16 on s’en fiche mais c’est toujours la meilleure solution !

Si vous avez plusieurs partenaires et que vous faites un test avec un(e) seul(e), pensez bien à continuer à vous protéger avec les autres !

 

Comme ça, tout le monde va pouvoir continuer à aspirer, suçoter, titiller, lécher, sucer, se noyer dans le sperme et la cyprine dans la bonne humeur et la sérénité.

.Sperme

 

Sources images : http://desencyclopedie.wikia.comhttp://www.esquire.com/ et http://www.wordsoverpixels.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>