Qu’est-ce que la “virginité” ?

A dire vrai, la “virginité” ne veut pas dire grand-chose. Au sens large, c’est ne pas avoir eu de rapport sexuel. Mais pour la plupart des gens, “perdre sa virginité” ne se passe que d’une façon: en introduisant un pénis dans un vagin. C’est un peu réducteur, étant donné l’étendue des pratiques sexuelles. D’autre part, la sacralisation de la virginité entraîne tout un tas de croyances fausses, sexistes, et qui occultent toute la coolitude de la sexualité.

Prenons l’exemple de l’hymen. La plupart des gens croient que l’hymen chez les femmes doit se déchirer lors du premier rapport sexuel. C’est non seulement faux1, mais c’est aussi un moyen de faire paniquer les jeunes filles les moins informées qui se gardent bien d’introduire quoi que ce soit dans leur vagin de peur de “perdre leur virginité”. Soyons logiques deux minutes : si “perdre sa virginité” c’est avoir des rapports sexuels, on ne risque pas de la perdre en mettant un tampon ou en se masturbant.

Un petit récapitulatif des notions gênantes avec le concept de “perte de virginité” :

-Tout d’abord, c’est réduire la sexualité à des rapports hétérosexuels par pénétration (vaginale). Hors, il existe de nombreux actes sexuels hétérosexuels ou homosexuels qui n’incluent pas de rapport par pénétration. Est-on “vierge” si l’on pratique le sexe oral, par exemple ? Est-on “vierge” si on n’a de rapport qu’avec des personnes du même sexe ?

-C’est un terme qui s’adresse avant tout aux femmes, qui doivent faire attention à conserver leur virginité, car on prétend qu’en “perdant leur virginité”, elles perdent de leur valeur. C’est FAUX et cela revient à réduire les femmes à des objets. D’ailleurs, on ne “perd” rien. Ni hymen, ni valeur, ni droit au respect.

-C’est nier les expériences de ceux et celles qui ont été abusé-e-s sexuellement en décidant pour eux le moment où ils “perdent leur virginité”. C’est leur enlever le droit de décider quand, comment, et avec qui leur vie sexuelle a débuté. Un rapport sexuel non consenti, ce n’est pas du sexe. C’est un viol ou un abus sexuel.

-Pour finir, la “virginité” est surtout un terme qui n’a pas beaucoup de sens, qui cherche à donner une réalité physique à un concept abstrait. On ne change pas quand on “perd sa virginité”, et comme dit plus haut, on ne “perd” rien. Le concept de virginité entraîne bien souvent des stigmatisations : ceux qui la perdent “trop tôt”, ceux qui la perdent “trop tard”, ceux qui veulent “trop attendre” et ceux qui “n’attendent pas assez longtemps”… STOP ! Doit-on préciser que la vie sexuelle d’untel ou unetelle ne regarde qu’eux et leurs partenaires ? Il n’y a pas de honte à être vierge ou à ne plus l’être.

Emma Stone as "Olive Penderghast" in Screen Gems' EASY A.

(Image tirée du film « Easy A ».)

Pour toutes ces raisons je vais privilégier le terme de “première fois” pour parler des premières expériences sexuelles, de quelque nature qu’elles soient, et consenties.

Quelle importance accorder à sa première fois ?

Chacun accorde à sa première fois l’importance qu’il veut ! Certains préfèreront attendre le mariage ou le grand amour, d’autres n’y accorderont pas ou peu d’importance. Le choix de chacun doit être respecté. Si tu veux que ta première fois soit un moment exceptionnel et romantique dont tu te souviendras toute ta vie, c’est cool, si tu penses que ça ne compte pas vraiment et que tu préfères te souvenir d’autres fois meilleures et plus mémorables, c’est cool aussi !

Il se peut que ta première fois ne soit pas géniale, surtout si c’est aussi la première fois de ton ou ta partenaire. C’est comme tout, on s’améliore avec de la pratique et ça peut vite devenir très bon ! Afin que ta première fois se passe bien, il est important de communiquer avec ton ou ta partenaire sur ce dont tu as envie ou non, et d’être à l’écoute de ce dont il ou elle a envie ou non. Et c’est toujours plus facile de guider son ou sa partenaire quand on connaît bien son corps : explorer son corps et ses désirs en solo, ça aide ! ;)

A quel âge avoir ses premiers rapports sexuels ?

C’est toi qui décide, il n’existe pas de règle. L’important est de se sentir prêt-e-. Il ne sert à rien d’attendre si tu veux avoir des rapports sexuels maintenant (et que ton ou ta partenaire aussi), mais il ne sert à rien non plus de se précipiter si tu ne te sens pas prêt-e-. Ne force jamais personne et ne laisse personne te forcer. Le sexe n’est pas une compétition et tu n’as rien à prouver à personne.

Avec qui ?

Là encore, c’est à toi de décider avec qui ta permière fois doit se faire ! L’amour de ta vie, un-e- bon-ne- ami-e-, un coup d’un soir… Un seul conseil : fais-le plutôt avec quelqu’un avec qui tu te sens en confiance, afin de ne pas ajouter à tes éventuelles appréhensions. Quelqu’un qui respecte tes désirs et soit à ton écoute. Tout ne se passera pas forcément aussi facilement que tu le veux, et ça aide d’être avec quelqu’un de compréhensif qui te mette en confiance.

Est-ce que c’est douloureux ?

Un rapport sexuel ne DOIT PAS faire mal (sauf si tu t’adonnes au BDSM et que tu aimes la douleur, ça va de soi). Et on le rappelle, un rapport sexuel n’inclue pas nécessairement une pénétration !

C’est souvent la pénétration qui inquiète au niveau de la douleur. Un point concernant la pénétration vaginale : l’hymen ne doit pas se déchirer si tout se passe bien. Concernant la pénétration en général : il ne doit y avoir ni douleur, ni saignement. Nous ne sommes pas tous égaux, certain-e-s seront plus “étroit-e-s” et peuvent avoir besoin de plus de temps que d’autres pour se détendre, ou lubrifier peu naturellement. Rien ne sert de se précipiter. Avec un-e- partenaire de confiance, de la communication et un peu de lubrifiant si nécessaire, tout devrait bien se passer !

Et si la pénétration n’est pas possible car trop douloureuse, que tu (ou ton/ta partenaire) ne veut pas, ou qu’il y a de petits soucis techniques (pas de panique, ça arrive !)… il existe tout un tas d’autres pratiques plutôt cools qui permettent d’avoir et/ou de donner du plaisir !

Dernier rappel

La sécurité passe en premier !

Ce conseil est valable pour toute ta vie sexuelle, mais la parole d’un-e- partenaire qui t’assure qu’il/elle est “clean” ne te protège pas ! Préservatif indispensable pour tout rapport incluant un pénis, et pour certains rapports oraux, la digue dentaire permet de se protéger des IST. Rien ne vaut ces petits bouts de latex.

Si toutefois tu tenais à t’en passer, fais des tests avec ton/ta partenaire (auprès d’un médecin, planning familial ou centre de dépistage) et dans le cadre d’un couple hétérosexuel, renseigne-toi sur un moyen contraceptif pour éviter tout risque de grossesse non désirée.

Ne prends aucun risque, détends-toi et profite du moment ! ;)

1Concernant les croyances sur l’hymen, je te conseille de regarder cette vidéo de Laci Green : http://www.youtube.com/watch?v=9qFojO8WkpA (sous-titres français disponibles).

 

Lady Stoneheart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>