Mon nom c’est Anna B.

Je suis une, je suis plusieurs, je parle pour vous.

Et aujourd’hui, je suis Elle:

J’ai 23 ans, je me réoriente en fac de lettres après des études dans le paramédical.

-Tu voyais comment la sexualité avant d’y venir? On en parlait facilement chez toi où c’était tabou?
Chez moi, on ne parle pas vraiment de sexualité. C’est considéré comme quelque chose qui touche le privé, l’intime, et jamais je n’irai raconter ma vie sexuelle à mes parents et inversement. A côté de ça, très jeune, ils m’ont fait lire des livres qui expliquaient la reproduction humaine (avec des schémas de gens tous nus), l’importance du consentement… Je me souviens encore très bien de L’amour en chaussettes de Gudule ! Je n’ai jamais considéré le sexe comme quelque chose de « sale ».
bv000002

- Avec le recul, tu penses que tu connaissais bien ton corps au début? La masturbation tu connaissais/pratiquais?
Je connaissais plutôt bien mon corps. Mon premier souvenir de masturbation remonte à l’école primaire et j’ai continué régulièrement par la suite. J’ai toujours été curieuse du fonctionnement du corps humain (la première fois que j’ai eu mes règles, j’étais fascinée, pas dégoutée pour un sou). Depuis quelques années je me masturbe beaucoup moins, je ne ressens plus la même envie. C’est devenu un « truc » qui j’utilise pour m’endormir quand je ne trouve pas le sommeil.

- La première fois, tu la voyais comment? Au final, ça a donné quoi?
Je voulais que ma première fois se déroule avec un garçon en qui j’aurai confiance, que je connaitrais bien etc. Cela excluait pour moi de le faire avec un plan d’un soir. Par contre, j’avais quelques images pas très agréables en tête : ça rimait obligatoirement avec douleur, saignement… Au final, je l’ai fait avec celui qui est encore aujourd’hui mon compagnon et mon unique partenaire sexuel. Je n’ai pas eu mal et je n’ai pas saigné du tout. Ce n’était pas notre meilleure fois mais j’en garde un très bon souvenir. Le plus difficile pour moi, ça a été de me déshabiller et de me montrer nue (je n’aime pas mes seins).
media_xll_4837415

-Ton meilleur souvenir sexuel? , Le pire?
Je serais incapable de dire quel est mon meilleur souvenir sexuel (il y en a plein :happy:), ou le pire. Pour ce dernier, peut-être quand on a cru qu’il y avait eu un problème avec la capote ?

- Le libertinage, le polyamour, ça t’évoque quoi?
Je suis généralement curieuse quand des gens évoquent le libertinage ou le polyamour parce que je suis curieuse des différentes façons de vivre sa sexualité et ses relations. En ce qui me concerne, je ne suis ni libertine ni polyamoureuse. Pour l’instant, je ne me reconnais pas dans ces deux pratiques. Je suis juste agacée quand un de mes potes en couple libre part dans des grands discours sur les moutons monogames comme moi.
Sheep_Shaf_Mouton

- Aujourd’hui, tu dirais que tu as beaucoup évolué sexuellement parlant? Quand tu repenses à tes débuts, à celle que tu étais, tu voudrais lui dire quoi?
J’ai évolué dans le sens où je parle beaucoup librement de ce que je souhaite, de mes fantasmes, avec mon compagnon. Je dirais à ma petite moi qu’il ne faut pas qu’elle hésite à lui parler, qu’il ne la jugera pas. Et pour le reste… enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>